Qui se ressemble s'assemble... mais qui ressemble à qui ?

Publié le par L'équipe des chroniques du racisme ordinaire

"Qui de nous deux
Inspire l'autre
Qui de nous deux
Speed l'autre
Speed l'autre"
(Mathieu Chédid)

Pour Nicolas Sarkozy, Alain Finkielkraut fait "honneur à l'intelligence française". Pas très étonnant de la part du "président autoproclamé des banlieues" de trouver dans les élucubrations racistes d'Alain Finkielkraut une source d'inspiration intellectuelle pour son action politique... Même si, en ce moment, il est parfois difficile de savoir qui inspire qui...


------------------------------------------------

Retrouvez les déclarations du minstre de l'intérieur sur le Nouvelobs.com et ci-dessous :

Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a défendu dimanche 4 décembre l'intellectuel français Alain Finkielkraut, dont les propos avaient suscité une vive polémique après une interview à un quotidien israélien sur les émeutes en banlieue, faisait "honneur à l'intelligence française".
"M. Finkielkraut est un intellectuel qui fait honneur à l'intelligence française et s'il y a tant de personnes qui le critiquent, c'est peut-être parce qu'il dit des choses justes", a jugé Nicolas Sarkozy au grand jury RTL-LCI-Le Figaro.
"Lui ne se croit pas obligé de défendre cette pensée unique qui n'a eu comme seul résultat de porter le Front national à 24%", a poursuivi le ministre. "Voilà le seul résultat de tous ces bien-pensants qui vivent dans un salon entre le café de Flore et le boulevard Saint-Germain, et qui s'étonnent que la France leur ressemble si peu", a-t-il poursuivi.

Commenter cet article